La nutrition anti-âge : rajeunir en mangeant, c’est possible ?

Lorsqu’on vieillit, la quête de la jeunesse devient l’une de nos préoccupations principales. C’est pour cela qu’il n’est pas rare de voir des personnes se tartiner des crèmes de tout genre. Mais rester jeune n’est pas uniquement une question d’aspect. La jeunesse est aussi relative à la conservation d’une bonne santé et de bonnes conditions physiques.

La nutrition anti-âge, permet-elle de rajeunir ?

Oui, la nutrition anti-âge permet effectivement de lutter contre la vieillesse. En effet, une alimentation adaptée permet de lutter contre les principaux facteurs de vieillissement de la peau et de l’organisme. Il s’agit de la production de radicaux libres et déshydratation cellulaire. Dans le processus de vieillissement de la peau, les radicaux libres exercent un rôle majeur. Ils endommagent en profondeur ses constituants cellulaires. La production de ces radicaux libres est favorisée par les agressions extérieures comme la consommation du tabac et d’alcool, l’exposition aux UV comme le soleil et les lampes de bronzage et enfin la pollution.

A lire en complément : C’est quoi une allergie alimentaire?

Notez que le tabac et l’alcool sont aussi à l’origine de plusieurs problèmes de santé comme par exemple le cancer ou le diabète (il est provoqué par la bière.). Pour avoir une bonne santé, il est alors important d’avoir une alimentation saine et équilibrée. Pour lutter contre les radicaux libres, le corps produit évidemment ses propres systèmes de défense. Pour lutter contre les radicaux libres, le corps produit évidemment ses propres systèmes de défense.

Lire également : À quel âge commence la calvitie ?

Quels sont les principaux antioxydants que l’on trouve dans l’alimentation ?

Les antioxydants que l’on trouve dans l’alimentation sont les vitamines, le coenzyme Q 10, les oligo-éléments. Les vitamines essentielles dans le processus de vieillissement sont la vitamine A (produits laitiers, fruits et légumes), la vitamine C (agrumes, fruits rouges, etc.) et la vitamine E (huile végétale, noix, graines, etc.). Elles ont la réputation de protéger les membranes cellulaires. Le coenzyme Q 10 est un antioxydant majeur. Sa production diminue à partir de l’âge de 30 ans sous l’effet de certains médicaments comme les antidépresseurs, les hypotenseurs, etc.

Les principales sources alimentaires de cet antioxydant sont constituées par les poissons gras, les épinards, l’huile de soja et les abats. Les oligo-éléments (le zinc, le sélénium et le cuivre) sont aussi importants. Mais ils n’agissent pas directement comme anti-oxydant. Ils stimulent plutôt les systèmes enzymatiques de l’organisme. Une alimentation variée et équilibrée, riche en antioxydant, permet à l’homme de préserver la jeunesse de la peau et de l’organisme.