Prix net vendeur : définition (et différence avec les FAI)

Lorsqu’on souhaite vendre un logement, certains détails sont à étudier en amont. Le prix net vendeur et le prix FAI sont deux concepts qu’il convient de cerner méticuleusement avant de s’y lancer. Quelle est la différence entre ces notions ? Comment calculer le prix net vendeur ? Qu’en est-il des frais d’agence et comment optimiser le prix net vendeur ? Découvrez dans cet article des renseignements utiles au sujet de toutes ces préoccupations.

Prix vendeur et prix FAI : quelles distinctions ?

Le prix net vendeur apparaît souvent sur les annonces immobilières. Encore appelé prix net de vente, il s’agit de la somme auquel peut prétendre le vendeur immobilier. Ce dernier ne pourra entrer en possession du montant que lors de la signature du contrat de vente encore nommé acte authentique de vente immobilière. La signature de cet acte se fait indubitablement en présence d’un notaire et en présence de l’acquéreur. Le contrat de mandat de vente signé avec l’agence immobilière doit forcément faire mention du prix net vendeur.

A lire également : Comment transformer une maison en maison passive ?

Pour calculer le prix net vendeur, vous devez faire la différence entre le prix de vente du bien et la totalité des frais entraîné par la vente du bien. La formule la plus courante est : Prix de vente-frais d’agence-frais notaire = Prix net vendeur TTC.

Pour sa part, le prix FAI correspond au prix de vente du bien y compris les frais d’agence. Ce prix fait également objet de la désignation HAI qui signifie Honoraires d’Agences Inclus. Ainsi, il représente le prix net vendeur avec une majoration des frais d’intermédiation à payer dans le cadre d’un recours à une agence immobilière. Ces frais d’agence sont souvent affichés sur les annonces de vente en ligne. Déterminer le prix net vendeur revient donc à effectuer la soustraction des frais d’agence.

A lire également : Comment acheter un bien immobilier à deux ?

Ce qu’il faut savoir sur les frais d’agence pour un calcul aisé du prix net vendeur

Les frais d’agence ne sont pas réglementés ou régies par la loi. Cela explique le fait que les commissions diffèrent d’une agence à une autre. Toujours est-il qu’il convient de prendre le soin de vérifier minutieusement ces commissions dans le mandat immobilier. Elles doivent être précises et apparaître clairement. Ces frais doivent s’exprimer en TTC et en pourcentage ou en numéraire.

Ce sont des détails qui vous permettront d’effectuer le calcul du montant net de la vente. Au cas où vous auriez du mal à retrouver le prix net du vendeur, n’hésitez pas à contacter l’expert immobilier, afin de vous renseigner. La transparence des informations est importante pour déterminer le prix net du vendeur.

Comment optimiser son prix net vendeur ?

À la question de savoir à quoi s’en tenir pour optimiser son prix net vendeur, quelques pistes de solutions sont à ne pas perdre de vue. En effet, la négociation est une option plausible pour parvenir à un accord de vente lucratif. Vous pouvez négocier les frais d’agence avec votre agent immobilier dans le but d’augmenter le prix net vendeur. Le fait que le montant des frais d’agence ne soit pas encadré par la loi, vous donne la possibilité de procéder à une négociation à la baisse. Faites jouer la concurrence entre les différents prestataires, en vue de bénéficier d’un taux de commission bénéfique (commissions différentes, services proposés…).

Vous pouvez privilégier les agences immobilières en ligne pour optimiser votre prix net vendeur. Comparativement aux agences physiques, elles proposent des honoraires d’agence beaucoup plus faibles. Par ailleurs, l’autre option pour tirer le maximum de votre prix est la vente de particulier à particulier. Cette solution de vente vous évite de devoir payer l’intermédiation d’un expert immobilier. Cependant, bien qu’il s’agisse d’une option avantageuse, il est important de souligner qu’elle implique une certaine habileté. Vous devez être prêt à faire tout le travail vous-même. Prendre des photos, faire les visites, répondre aux appels, voilà autant d’aspects inhérents à la vente entre particuliers.

En bref, le prix net vendeur et le prix FAI sont deux notions faciles à comprendre car il suffit juste de procéder à une soustraction ou une addition pour s’y retrouver.