Education positive : à quoi correspond ce terme ?

Souhaitez-vous en savoir plus sur la notion d’éducation positive ? Vous en avez entendu plusieurs fois, mais vous ne savez pas vraiment ce que cela veut dire. Beaucoup de questions vous traversent l’esprit lorsque cela est évoqué à côté de vous. Pour lever toute équivoque sur cette question, ce guide vous livre les secrets de cette notion.

L’éducation positive : qu’est-ce que c’est ?

L’éducation positive ou bienveillante est encore appelée parentalité positive. C’est un moyen d’éduquer votre enfant tout en lui donnant du respect. Elle se base sur le principe qu’il faut éviter toutes autres formes de violence des parents sur l’enfant dans le but de lui inculquer une pédagogie.

A voir aussi : Vivre avec un ado : comment rester calme en cas de conflit ?

Alors, les géniteurs devront faire preuve de bienveillance afin que leur comportement vis-à-vis de leur enfant ne soit pas vu comme humiliant envers celui-ci. C’est une stratégie éducative qui est en vogue depuis quelques années.

Cependant, cette méthode ne fait pas l’unanimité au sein des parents. Elle remet en cause le système éducatif parental établi depuis des siècles. Il est donc important de faire la part des choses sur le sujet.

A lire en complément : Comment calculer son APL CAF ?

Adopter une telle éducation ne sera pas possible du jour au lendemain. Alors, il faudra mettre en place des outils selon votre entendement, car il n’y a pas de mode d’emploi à respecter.

Les fondements de l’éducation positive

éducation positive

L’éducation positive est basée sur des fondements qui vous permettent de mieux vous imprégner de la manière dont vous aurez à procéder.

Écouter votre enfant et lui accorder de l’attention

L’un des principes de l’éducation positive est l’écoute de votre enfant. Il faut aussi lui donner de l’attention. Même après une journée de travail, vous allez devoir lui accorder du temps pour qu’il s’exprime.

Cela permet à votre enfant d’être plus serein et de vous savoir totalement disponible pour lui. Aussi, vous devez faire en sorte de trouver le moyen d’être proche de lui et d’être pleinement disponible quand il a besoin de vous.

Mettre en place des règles de conduite

Pour mener à bien l’éducation positive, vous devez définir les règles et les faire comprendre à votre enfant afin qu’il en ait une bonne appréciation. Au lieu de lui donner des ordres, vous allez le faire sous forme de consignes en les employant avec un ton positif. Dans ce cas, au lieu de lui dire qu’il sera puni s’il ne fait pas une chose, dites plutôt qu’il n’aura pas par exemple droit à un présent apprêter pour lui.

Mettre en place une communication non violente

Lorsque votre enfant est en faute, vous avez la possibilité de critiquer l’acte qu’il a posé, mais en aucun cas sa personne ne doit être touchée. À cet effet, certaines phrases ne doivent plus faire partie de votre vocabulaire dans vos échanges avec votre enfant.

L’emploi de « tu es bête » et l’usage des autres critiques allant dans ce sens doivent être bannis. Cela permet de ne pas jouer sur l’estime de soi et la confiance de l’enfant. Aussi, vous devez éviter d’utiliser les mots blessants pour porter des jugements sur votre enfant. Cela permet à l’enfant de ne pas s’enfermer sur lui-même.