Combien de temps portabilité mutuelle ?

Interrogée par: Antoine du Meunier  |  Dernière mise à jour: 12. April 2021
Notation: 4.1 sur 5 (27 évaluations)

Si vous retrouvez du travail avant les 5 mois, vous cessez d'avoir droit à la mutuelle santé d'entreprise dès que vous n'êtes plus indemnisé par Pôle emploi. Si votre dernier contrat était de 18 mois, la portabilité maximale est de 12 mois, même si votre droit au chômage est, lui, de 18 mois.

Afficher la réponse complète

Gardez un œil sur ça, Quand cesse la portabilité mutuelle ?

La durée de portabilité des droits à la mutuelle d'entreprise ne peut pas excéder 12 mois. La portabilité des droits prend effet à la date de cessation du contrat de travail et cesse : Lorsque l'ancien salarié n'est plus indemnisé par l'assurance chômage.

Gardez un œil sur ça, Comment avoir la portabilité mutuelle ?. La portabilité de la mutuelle est automatique dès lors que le salarié remplit les conditions pour en bénéficier. L'employeur doit : Informer l'organisme assureur de la rupture du contrat de travail du salarié concerné. Mentionner le maintien des garanties dans le certificat de travail du salarié concerné.

En conséquence, Qui paie la mutuelle en cas de portabilité ?

La portabilité de la complémentaire santé est gratuite pour le salarié. En effet, ce sont les salariés actifs ainsi que l'employeur qui se partagent les cotisations. On dit aussi que le coût est mutualisé. Ce dispositif est alors financé par les salariés travaillant toujours au sein de l'entreprise et par l'employeur !

Comment arrêter portabilité mutuelle ?

La portabilité s'interrompt dans les cas suivants :

vous ne bénéficiez plus des allocations chômage ; vous retrouvez un nouvel emploi (vous bénéficiez alors de la mutuelle du nouvel employeur) ; au terme de la durée du maintien de vos droits, soit 12 mois maximum.

Trouvé 15 questions connexes

Qu'est-ce que la loi Évin mutuelle ?

La loi Evin du 31 décembre 1989 prévoit le maintien de la complémentaire santé collective pour les salariés sortants. Ils peuvent ainsi continuer à être remboursés ou indemnisés des frais relatifs à une maladie, une maternité ou un accident, et ce, sans condition de durée (article 4 de la Loi).

Qu'est-ce que le maintien de droits ?

Le « maintien des droits », aussi appelé « portabilité » dans le cadre de l'Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008, est le dispositif qui permet, à vos anciens salariés, pris en charge par l'assurance chômage en cas de rupture du contrat de travail, de conserver leur couverture prévoyance / santé ...

Qui doit résilier mutuelle entreprise ?

Pour résilier sa mutuelle d'entreprise, le salarié doit bénéficier d'un motif légitime comme un départ à l'étranger, une rupture de contrat ou une affiliation à la mutuelle de son conjoint Il devra ensuite avertir l'employeur dans les 3 mois suivant l'événement ou le changement de situation.

Quelle mutuelle quand on ne travaille pas ?

La CMU-C est une mutuelle pour les chômeurs ou les personnes à faibles revenus qui prend en charge les frais de santé à hauteur de 100 % des tarifs de la Sécurité sociale. Il existe également une mutuelle pas chère pour les chômeurs : l'Aide Complémentaire Santé (ACS).

Qui peut beneficier de la loi Évin ?

Salariés et ayants-droits concernés par la loi Evin

Les anciens salariés bénéficiaires d'une rente incapacité de travail ou d'invalidité, d'un revenu de remplacement s'ils sont privés d'emploi (chômage) ou d'une pension de retraite. Les ayants droit d'un salarié décédé.

Qui peut bénéficier de la portabilité prévoyance ?

Conditions pour en bénéficier

Tout salarié dont le contrat de travail prend fin dans des conditions lui donnant droit à des indemnités de chômage (licenciement individuel ou collectif pour raison économique, licenciement pour cause réelle et sérieuse, rupture conventionnelle, fin de CDD) peut en bénéficier.

Puis je resilier ma mutuelle obligatoire ?

Oui, il est possible de résilier une mutuelle d'entreprise. L'employeur peut décider de changer de contrat de mutuelle et basculer chez un autre assureur. Dans tous les cas, l'entreprise doit disposer d'une protection complémentaire, la loi obligeant celle-ci à proposer une mutuelle à ses salariés.

Comment résilier sa mutuelle pour une mutuelle d'entreprise ?

Vous devez envoyer une lettre de résiliation de votre mutuelle individuelle, en recommandé avec accusé de réception. Dès que vous êtes embauché, ou que le contrat d'entreprise est mis en place, demandez à votre employeur un justificatif prouvant que le contrat de mutuelle d'entreprise est obligatoire.

Comment résilier une mutuelle quand on a une mutuelle obligatoire au travail ?

Il suffit d'envoyer un courrier par recommandé avec AR composé d'une lettre de résiliation de mutuelle pour mutuelle obligatoire en reprenant le modèle que nous vous communiquons ci-après. Toutefois, il existe des facultés de dispense d'adhésion.

Quand Perd-on ses droits à la sécurité sociale ?

À noter : le délai de 12 mois vaut pour les prestations en espèces et en nature. L'assuré ou l'ayant droit d'un assuré doit signaler à la Sécurité sociale tout changement dans sa situation (séparation, divorce, décès de la personne dont on était l'ayant droit, etc.).

Comment être couvert par la sécurité sociale sans travailler ?

Avec la protection universelle maladie, toute personne majeure qui n'a pas d'activité professionnelle a droit à la prise en charge de ses frais de santé en qualité d'assuré, dès lors qu'elle réside en France de manière stable et régulière.

Quels sont les bénéficiaires de l'article 4 de la loi Évin ?

aux anciens salariés bénéficiaires d'une rente d'incapacité ou d'invalidité, d'une pension de retraite ou, s'ils sont privés d'emploi, d'un revenu de remplacement, sans condition de durée, aux personnes garanties du chef de l'assuré décédé, pendant une durée minimale de douze mois à compter du décès.

Comment resilier sa mutuelle avec la loi Chatel ?

Pour résilier votre mutuelle grâce à la loi Chatel, il vous suffit d'envoyer une lettre recommandée avec accusé de réception à votre assureur avant le délai de préavis, à savoir deux mois avant la date d'échéance.